Questions / Réponses

La génération y, qu'est-ce que c'est ?

La génération née entre le début des années 1980 et la fin des années 1990. Son nom aurait été inspiré par la forme des écouteurs de mp3. Ultra connectée, cette génération a connu de formidables avancées technologiques, a grandi avec la citoyenneté européenne, l'hyper communication, la mondialisation, mais aussi la guerre contre le terrorisme, le dérèglement climatique et la stagnation économique. De manière générale, la génération y est plus diplômée que les précédentes mais vit moins confortablement. Aidée par les réseaux sociaux, elle prend part à des actions de masse qui dépassent la verticalité classique de notre modèle démocratique.

Pourquoi le mouvement y ?

Parce qu'il est urgent de proposer une solution à la défiance des Français envers la classe politique (lire le manifeste). En tant que citoyens, à ce stade de nos vies de jeunes adultes, il nous a semblé essentiel de nous engager dans ce sens. Ce mouvement spontané a pour ambition de défendre trois propositions :

  • l’instauration de peines incompressibles pour les élus condamnés,
  • la limitation du cumul des mandats dans le temps,
  • la remise à plat du mode de rémunération des parlementaires.

Qui est derrière cette initiative ?

Au départ, 8 jeunes âgés de 22 à 29 ans. Actifs, étudiants ou en recherche d’emploi, nous venons d’horizons politiques variés. Certains n'ont jamais adhéré à un parti alors que d’autres sont encartés et/ou investis dans une formation ou auprès d'élus. Ce sont précisément ces expériences qui nous ont permis d'observer de près le fonctionnement quotidien des institutions et les blocages de notre système.

Je peux signer même si je ne suis pas de la génération y ?

OUI ! Les enjeux que nous soulevons concernent toutes les générations de Français. Si nous pensons que les "y" peuvent être les moteurs d'un changement, tous les citoyens sont invités à y prendre part. C’est ensemble que nous parviendrons à nous faire entendre.

Vous êtes sûrs que vous n'êtes pas un parti ?

Absolument ! Nous faisons des propositions aux élus en place. Notre but n'est pas de leur faire concurrence, mais de les pousser à adopter un comportement respectable et transparent lors de leur mandat.

Mais vous avez une préférence politique ?

Chacun d’entre nous a ses propres convictions mais nous nous rangeons derrière un objectif politique qui dépasse les querelles habituelles. Certains n’adhèrent à aucun parti, d'autres sont impliqués dans des partis de gauche, de droite, ou du centre. Nos propositions n'ont pas d'étiquette.

C'est un peu idéaliste votre truc, non ?

Si nos propositions n'étaient pas réfléchies, abouties et réalistes, on n'insisterait pas. Nous ne voulons pas saccager le système, au contraire. Nous voulons qu'il fonctionne enfin, qu'il soit en phase avec son temps.